mai 18, 2018 1 min. de lecture

Dans la mythologie nordique, le soleil est une déesse nommée Sól. Elle chevauche un chariot créé par les dieux pour illuminer les neuf mondes des braises ardentes qui sortent de Muspelheim, le monde du feu. Ce sont deux chevaux nommés Árvakr («Tôt levé» ou « qui se lève tôt »)  et Alsviðr («Très rapide», ou «très véloce») qui tirent son char.

Un loup géant, qui s’appelle Sköll («Répulsion»), appartenant à une espèce de monstres connus sous le nom de Wargs, est constamment à leur poursuite. Son frère Hati («Haine»), poursuit Máni (La Lune), le frère de Sól.

Bien que peu mentionnés, les “Eddas”, principales sources de la mythologie nordique, déclarent que Soleil et Lune sont les enfants de Mundilfari.

Les wargs, quant à eux, sont des enfants de Fenrir, loup monstrueux lui-même un fils de Loki.

Un jour, les monstres avaleront le soleil et la lune, ce sera alors la fin du monde.

L'éclipse solaire est donc une tentative des Wargs de dévorer le soleil.

Les Vikings pensaient qu'à Ragnarök, le monde vivrait trois hivers consécutifs sans aucun printemps pour faire renaître la nature. Les Wargs avaleront le soleil et la lune, comme décrit dans l'Edda Poétique.

L'Edda en Prose en revanche dit que Sól sera dévoré par Fenrir. Les dieux et Einherjar seront tués par des monstres et l'humanité périra par le feu.

Mais il y aura une nouvelle humanité et un nouveau soleil: la fille de Sól qui brillera sur les mondes.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.